Salon du livre du canton de Nouvion à Sailly Flibeaucourt Le 6 Octobre 2012

12/08/2015
Salon du livre du canton de Nouvion à Sailly Flibeaucourt Le 6 Octobre 2012

Il pleut des mots à Sailly 

La 3ème édition du salon du livre a réuni une trentaine d'auteurs.

 Des prix ont été décernés.

 Le public y est surtout venu l'après-midi.

Journée pluvieuse au dehors, journée chaleureuse à l'intérieur de la salle Fourcy à Sailly-Flibeaucourt. Samedi, une trentaine d'auteurs de la région, invités par la Communauté de commune de Nouvion, ont animé la 3ème édition du salon du livre, dédicaçant et discutant avec le public. Comme l'a remarqué le conseiller général, Jean-Claude Buisine, dans son mot de bienvenue, "il est important d'organiser ce type de manifestation culturelle. On n'en fait pas assez." Ses propos ont fait écho à l'une des participantes : "j'aime beaucoup lire. Dès que j'ai su qu'un tel salon était organisé, je suis venue. Il devrait y en avoir plus. C'est important la culture."

"L'écrivain a une fonction sociale"

C'est surtout l'après-midi que le public est venu rencontrer ces auteurs. Tous les genres littéraires étaient représentés : des polars dont l'action est située en Picardie, des ouvrages sur la vie balnéaire de la région, sur Abbeville, sur des personnages atypiques ; des livres de poésie, d'aquarelles et bien sûr des nouvelles, des romans.

Dans le milieu de l'après-midi, un jury composé de bibliothècaires et de lecteurs a lu des exraits de livres mis en concours avant de remettre leurs prix aux lauréats. Dans la catégorie polars, Léo Lapointe, avec  l'Africaine du Hâvre,  a été retenu, Xavier Patrigeat, dans la catégorie roman, avec  Le rêvaliste.  Dans la catégorie documentaire, le lauréat est  Le dernier hiver de Victorine,  de Philippe Lacoche et Catherine Petit. Un coup de coeur a été atribué à Martine Saint-Pol pour son livre d'aquarelles et de descriptions poétiques  Mon canton de passion,  consacré au canton de Nouvion.

En fin d'après-midi a eu lieu le dépouillement des votes des visiteurs pour élire l'affiche préférée devant représenter le salon de l'année prochaine. Deux élèves de cours moyen de l'école de Lamotte-Buleux ont été choisis. Cette implication des enfants illustre fort bien l'un des propos des auteurs : "Une de nos responsabilités est d'aider les jeunes. L'écrivain a une fonction sociale. " Ou pour reprendre un slogan connu :  "Lire c'est vivre ".

de notre correspondante Catherine Bilck

Photo: Une des lectures par le conteur picard Jean-Marie François,