L'usine Stremler Sailly Flibeaucourt

La Mairie du village

L'usine Stremler Sailly Flibeaucourt
L'usine Stremler Sailly Flibeaucourt
L'usine Stremler Sailly Flibeaucourt
L'usine Stremler Sailly Flibeaucourt
L'usine Stremler Sailly Flibeaucourt
L'usine Stremler Sailly Flibeaucourt
L'usine Stremler

L'usine Stremler Sailly Flibeaucourt

L'usine Stremler

 

Si l'usine Vachette produisait essentiellement des cadenas, l'entreprise Stremler, elle, était d'avantage portée vers les serrures de meubles, de bâtiments, et de la quincaillerie. Les deux se complétaient donc assez bien.

C'est l'une des premières entreprises qui vit le jour à Sailly-Flibeaucourt; dite "la grande usine", pendant la seconde guerre mondiale, elle comptait environ 300 ouvriers venant de tout le canton.

A ses début elle portait le nom de "Loiseau Vallerand" et la sirène n'était autre qu'un sifflet à vapeur. C'est en 1899 que l'usine est reprise par Mrs Stremler et Loiseau.

Sailly-Flibeaucourt - Rentrée des ouvriers à l'usine

Loiseau-Stremler

Dufournier, B. - © Inventaire général, ADAGP

L'usine de serrurerie Stremler et Loiseau

Une grande grève marqua l'existence de Stremler, le passage de la fraiseuse à une mèche, à la fraiseuse à deux mèches suscita en 1906 une grève de 2 mois durant laquelle tous les ouvriers, alertés par une susceptible diminution du personnel participèrent au piquet de grève. C'est à la suite de cette grève que Poumarèdes et Martinet vit le jour.

En 1929, toutes les machines étaient mises en service grâce à une machine à vapeur surnommée "Georgette". Elle disparu avec l'arrivée de l'electricité et des moteurs électriques. La fin des années marque également un changement à la tête de l'usine, c'est désormais Mr Maurice Eteneau, maître outilleur et ingènieur, qui prend la direction de l'entreprise. Il apporta beaucoup aux établissements Stremler, de par la création de nouveaux produits.

L'usine déposa le bilan en juillet 1975, la production mais aussi et surtout la marque "Stremler" furent reprises par les établissements Laperche de Friville Escarbotin. L'usine Stremler étant une usine "relais", 15 ans de location des locaux étaient nécessaires pour devenir propriètaire des lieux. Laperche fit donc perdurer la location des locaux de Sailly jusqu'en 1977, après quoi l'usine et la maison centrale furent démontées et remontées en Belgique.

L' ensemble des bâtiments date de la limite 19e siècle 20e siècle. Des modifications mineures ont été apportées au milieu 20e siècle. Devenue Stremler et fils, l' usine a cessé de produire après 1980.

Parties constituantes : conciergerie ; bureau ; enclos ; cour ; atelier de fabrication ; hangar ; remise ; cheminée d'usine ; logement d'ouvriers ; logement patronal.

Thierry Lefébure -  © Inventaire général, ADAGP

L'usine de serrurerie Stremler et Loiseau

Vue aérienne